Assurance crédit immobilier : tout savoir sur ce type d’assurance

Vous êtes sur le point d’acheter une maison, et vous avez besoin de plus de précisions quant à l’assurance crédit immobilier ? Il y a de quoi s’y perdre, c’est vrai. Dans notre article, nous allons vous expliquer quelles sont les garanties obligatoires pour contracter un prêt immobilier, les garanties facultatives également.

En plus de cela, vous allez découvrir que vous n’êtes pas dans l’obligation de contracter une assurance auprès de la banque qui vous accorde le crédit. Pour tout savoir sur l’assurance crédit immobilier, poursuivez votre lecture.

L’assurance crédit immobilier : est-elle obligatoire ?

Cela peut vous surprendre, mais il n’est pas obligatoire de contracter une assurance crédit immobilier, lorsque vous allez emprunter auprès de votre banque. Cependant, cette assurance est fortement recommandée.

En effet, les banques exigent de leurs emprunteurs qu’ils soient assurés, en cas de décès par exemple, ou s’ils perdent leur travail. De ce fait, il sera très difficile de contracter un prêt sans assurance. Voyons maintenant quelles sont les garanties standards, obligatoires et facultatives, lorsque vous allez emprunter de l’argent auprès de votre banque.

Les garanties standards

Parmi les garanties standards de votre assurance crédit immobilier, nous pouvons citer la garantie décès, ainsi que la garantie PTIA, c’est-à-dire la garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie.

Les garanties obligatoires

En plus des garanties standards, votre assurance doit également comprendre des garanties obligatoires. Ce sont, par exemple, la garantie invalidité permanente totale, et la garantie arrêt de travail.

Les garanties facultatives

Les garanties facultatives de votre assurance crédit immobilier sont la garantie invalidité permanente partielle, ainsi que la garantie perte d’emploi.

Assurance crédit immobilier et banque

Comme nous l’avons dit dans l’introduction, vous n’êtes pas obligé de contracter une assurance, auprès de la banque qui vous accorde le crédit, même s’il est coutume de le faire. En effet, il est tout à fait possible de choisir une offre plus avantageuse que celle de votre banque. Nous précisons également qu’il est interdit à la banque de faire gonfler son taux, si jamais vous choisissez une autre option que la sienne.

De plus, avec la loi Hamon entrée en vigueur en 2015, il est possible après un an de souscription de choisir une autre offre. De ce fait, vous avez la liberté de choisir votre date de résiliation auprès de votre banque, pour vous diriger vers un prestataire de service proposant une assurance plus intéressante.